cuisine paleo

Quelques réflexions sur le régime paléo

J’écoutais le podcast d’Angelo Coppola, intitulé « Latest in paléo« . C’est un podcast qui passe au crible des dernières nouvelles de l’actualité en relation de près ou de loin avec le régime paléo.

Angelo suit un régime paléo depuis 4 ans. Son régime a suivi quelques variations dont il explique très bien les raisons dans son dernier podcast « Truths Bomb« 

Il a commencé avec un régime paléo très strict, très pauvre en glucides, sans céréales. Puis il a incorporé des racines (patates douces), du riz. Puis plus tard les légumineuses. Pendant de ce temps, il a diminué la quantité de protéines d’origine animale, et a dramatiquement augmenté la quantité de légumes et de fruits. Il mange très rarement des céréales à part du riz.

En gros, son régime s’est plus concentré sur la consommation d’aliment « vrai » « entier », (je ne trouve pas de traduction pour « whole food »). C’est à dire, avec un minimum de process. En gros des aliments sans étiquette indiquant par exemple la composition des macro-nutriments, c’est à dire de simples légumes, des fruits, de la viande etc. Il consomme parfois des fruits surgelés. Il ne réfléchit pas aux quantités, mais essaie de manger varié.

Comment définir un régime paléo

Je trouve son approche intéressante. Cela me paraît d’un bon sens évident. Si l’hypothèse de départ est de remarquer que les populations indigènes, chasseurs-cueilleurs, ne connaissent pas les maladies dites de civilisation, il apparaît important de chercher quel est le point commun entre tous ces régimes. Malheureusement, la recherche scientifique s’est surtout concentrée à essayer de trouver un régime universel qui respecte certaines proportions de macro-nutriments (glucides, lipides, protéines), et c’est là le problème. Car il n’y aucune similitude entre les régimes des différents peuples indigènes, par exemple, entre les Masais, essentiellement carnivores (peu de glucides), et les Kitivans, qui mangent plus 80 % de glucides, et tout cela sans diabètes, maladie cardio-vasculaires, cancer etc.

Et c’est pour cela que les différents régimes paléo se disputent pour savoir s’il faut manger des pommes de terre, boire du lait ou manger des lentilles.

Mais, on oublie que le point commun entre tout ces peuples est que précisément ces peuples ne mangent que des produits entiers, vrais. Aucun ne mange des farines raffinées, du sucre blanc, des galettes Saint-Michel et de Mac Nuggets.

La chasse aux aliments super concentrés

Tout le monde est d’accord avec ça, mais personne avant Angelo n’a été aussi loin dans cette logique. Par exemple, on est tous d’accord que mettre du 4 cuillérées de sucre dans son café est mauvais. Mais, on utilise d’autres produits super concentré sans réfléchir à deux fois : l’huile d’olive, huile de coco, le ghee etc.

Donc Angelo a décidé de manger des olives mais pas d’huile d’olive, de manger de la noix de coco mais pas d’huile de coco et ainsi de suite. Entre l’huile ou le beurre de cuisson, l’huile d’assaisonnement, le beurre rajoutée dans les sauces, il trouvait que cela faisait 1/4 de sa ration alimentaire qui provenait de graisses raffinées donc sans autres apports nutritifs intéressant (fibres, protéines etc..). Et il rajoute qu’il est difficile de trop mangé quand on mange des produits entiers. De plus, sa consommation de fibres à incroyablement augmentés depuis. Il a perdu du poids, encore, sans le vouloir. Ce n’est qu’une anecdote, cela n’a aucune valeur scientifique. Mais c’est une nouvelle idée, pas idiote.

Voilà, je voulais partager ces réflexions et je vais continuer à y réfléchir :). Ce n’est peut-être pas le vrai régime paléo, mais je trouve que cela ressemble de plus en plus à un régime de chasseur-cueilleur.

Sur le même thème :

2 commentaires

  1. Salut,

    nous, on dit qu’il faut manger du « vivant », autrement dit, manger ce que la nature nous offre, et non pas ce que l’industrie nous vend…..
    J’adore ton blog, on partage pas mal de point commun sur cette philosophie:! Vélo, vivre en dessous de ses moyens etc… j’aime à suivre un principe simple : écologie – économie !

    Merci en tout cas de nous faire partager ton expérience !

    O.

Les commentaires sont fermés.