Méditerranée

Quel livret épargne ouvrir ?

Une amie me posait la question l’autre jour. Elle était perdue à cause de deux offres de livret épargne que lui faisait sa banque. Une offre Livret A à 1,25 % net d’impôt (depuis cet été, c’est maintenant 1 %) et une autre offre de sa banque pour un livret à 4 % mais pas net d’impôt. Elle a choisit la première offre. Oups..

Qu’est ce qu’un livret ?

Les comptes livret sont des comptes en banques un peu particuliers. Les opérations que l’on peut faire avec sont limitées. On ne peut pas virer de l’argent vers des comptes externes. On peut virer de l’argent vers nos propres comptes à la même banque. On ne peut pas avoir de carnet de chèque, ni de carte de retrait, de débit ou de crédit. Ce sont des livrets pour placer de l’argent. J’oubliais, l’argent placé sur les livret A sert à investir dans le logement social (HLM). Donc, en quelque sorte, c’est un investissement éthique (le mot est vendeur).

L’avantage est que l’argent n’est pas placé très loin et on peut l’utiliser assez rapidement. L’autre avantage est que c’est un placement sûr. On ne peut perdre de capital. Si on place 100 euros, on aura 100 € plus les intérêts accumulés. L’inconvénient est que les intérêts sont très bas. Pendant longtemps (dans les années 80 notamment) ils étaient en dessous du niveau de l’inflation, donc en fait one ne faisait pas fructifier son argent, on perdait son argent au rythme de l’inflation moins les intérêts. Je me souviens de l’inflation à 14 % et le taux d’intérêt du Livret Caisse d’Epargne (c’était le seul) était à 7 %. Donc chaque année, on perdait 7 % de son pouvoir d’achat. Les gens mettaient de l’argent pour leurs enfants ou petits-enfants sur des ces livrets pendant des années pour s’apercevoir qu’à la fin, effectivement, « ça ne faisait pas beaucoup ! ». En fait cela faisait moins que ce qu’ils avaient mis. Depuis le taux d’inflation officiel a baissé, les taux des livrets sont devenus un peu plus intéressant. Mais pas beaucoup. Si je regarde la taux d’inflation en France ces dernières années, il a oscillé entre – 1 % (2009) et 2 % (2012). Le taux de livret A lui n’a pas oscillé autant. Donc, les personnes titulaires d’un Livret A ou LDD ont certainement perdu un peu d’argent pendant quelques temps. Ils n’auront pas perdu autant que si ils avaient gardé l’argent sur un compte chèque ou sous le matelas, mais bon…

A quoi cela peut servir ?

D’abord, vous l’avez compris, cela ne sert pas à faire fructifier son argent. Pour moi, cela me sert comme un matelas qui amortie les fluctuations de mon budget et cela me permet d’avoir une somme d’argent rapidement disponible en cas de coup dur. Un exemple de chaque :
– en début d’année nous avons fait quelques travaux dans notre appart. Travaux qu’on avait provisionnés sur notre budget sur l’année entière. On avait décidé de dépenser sur l’année 2014 1200 € . Donc, nous avions provisionné (mis de côté, pas touchés) sur notre compte-joint à hauteur de 100 € par mois (ou encore de mettre 100 euros par mois de côté). Sauf qu’on a eu besoin de tout l’argent en début d’année. Au mois de mai, on avait dépensé les 1200 €, mais on avait que (5 mois x 100 € = ) 500 € de côté. On a donc viré 700 € de notre livret A pour payer les travaux, et tous les mois nous mettons les 100 € (qu’on aurait provisionné sur notre compte-joint), sur le livret A pour le rembourser. On n’a pas dû attendre la fin de l’année pour faire nos travaux. Nous nous sommes prêté de l’argent à nous mêmes. On peut aussi profiter de solde même en début d’année 🙂
– Si nous devions changer rapidement de voiture, nous pourrions utiliser l’argent de livret, ainsi nous n’aurions pas besoin de recourir à l’emprunt qui coûte toujours un bras. Nous avons en général 2000 € sur nos livrets. Le plus gros coup dur qui pourrait nous arriver serait de changer de voiture. Nous pourrions compléter avec notre argent du mois environ 500 € chacun, soit 1000 €, pour obtenir les 3000 € nécessaires au remplacement de notre véhicule. Ainsi, nous n’aurions pas besoin de recourir à l’emprunt qui coût toujours trop cher. Ensuite, tous les mois, nous pourrions remettre de l’argent sur le livret A pour remonter le solde à 2000 €.

Donc voilà à quoi nous sert l’argent sur nos livrets.

Quels types de livret existe-t’il ?

Pour moi, il y a en gros deux catégories, ceux net d’impôts avec des taux réglementés bas, et ceux « libres ».
Les net d’impôts :
Le livret A : 22 950 € de plafond à 1 % pas d’impôt et et pas de prélèvement sociaux.
LDD : Pareil que le Livret A mais le plafond est à 12 000 €.
LEP : sorte de Livret A pour les pauvres, il est réservé pour ceux qui ont un revenu fiscal de référence inférieur à un barème : 19140 € pour une part, 24250 € pour deux parts etc… Les intérêts sont de 1,50 % net d’impôt et de prélèvement sociaux. Plafond 7700 € seulement, on ne veut pas que les pauvres s’enrichissent trop vite quand même ! Perso, je ne vois pas l’intérêt on parle de quelques euros de différence entre le Livret A et le LEP. 7700 euros à 1 % = 77 €, et à 1,50ca % = 115,5 €, cela fait 38 € d’écart par an, à peine 3 € par mois.
le Livret Jeune : pour les moins de 25 ans comme le livret A (1%ou plus parfois, je vois 2,25 % à la poste en ce moment) et net d’impôt, net de prélèvement sociaux. Mais maximum de 1600 € max. Carte de retrait sur ce compte si on n’est pas majeur. No comment. Cela sert tellement à rien, que je ne vais pas gâcher une ligne 🙂
CEL : compte épargne logement. Ne rapporte rien et ne sert à rien : 0,75 % (2/3 du livret A), – les prélèvements sociaux !. 300 € min, 15300 € plafond, min de versement 75 €. L’état verse une prime sur les intérêts acquis égale à 50 % max 1144 € (comme les intérêts sont nuls, je crois qu’on nous prend pour des c….)

Les autres
Ce sont des livrets fiscalisés proposés par une banque ou autres établissements financiers avec divers noms (livret B, livret orange), les revenus sont variables, mais ils sont fiscalisés c’est à dire les revenus sont soumis à l’impôt sur le revenu (donc selon votre tranche) et aux prélèvements sociaux (même taux pour tout le monde 15,5 %). Pas de plafond légal, mais contractuel en fonction des banques. Tout le monde en fait. Les banques, bien sûr, les compagnies d’assurances, les supermarché (Carrefour), les organismes de crédit (Cételem) etc. Il y a des comparateurs de ces livrets en ligne. Voici le premier que j’ai trouvé 🙂

alors lequel choisir ?
Là, il faut faire les calculs. Un exemple.
Prenons une somme ronde pour faciliter les calculs : 1000 €
Imaginons que j’hésite comme mon amie entre deux livrets : le livret A (1 %) net d’impôt et prélèvement sociaux et le livret orange (4% sous certains conditions) mais pas net d’impôts, ni prélèvements sociaux.
Au bout d’un an, j’aurais hypothétiquement :
d’un côté 10 Euros d’intérêt pour le Livret A et de l’autre 40 euros d’intérêt pour le Livret Orange mais il me faut déduire l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux de ces 40 €.
commençons par calculer l’impôt sur le revenu supplémentaire. Le barème des impôts sur les revenus 2014 pour une part est :
moins de 6 011 € ==> 0,00%
De 6011 € à 11 991 € ==> 5,50%
De 11991 € à 26 420 € ==> 14,00%
De 26 420 € à 70 830 € ==> 30,00%
de 70830 € à 150 000 € ==> 41,00%
au delà de 150 000 € ==> 45,00%

Cela veut dire qu’une personne seule qui déclare 22000 € par an va payer comme impôt sur le revenu :
6011 x 0 % = 0
+ (11991-6011) x 5,5 % = 328,90 €
+ (220000-11991) x 14 % = 1401,26 + 328,90  soit en tout : 1730.16 €
Admettons que mon amie vive seule et déclare 22000 euros par an. Pour calculer l’impôt sur le revenu que les 40 € de revenu supplémentaire généré par le compte sur livret, soit 40 x  14 % = 5,60 €

Pour les prélèvements sociaux, le taux est le même pour tout le monde 15,5 %, soit 40 x 15,5 % = 6,20 €
Ce qui fait en revenu net d’impôt : 40 – 5,60 – 6,20 = 28,20 €.

Prenons un autre exemple :
Si quelqu’un gagnait 140000 € par an, il devrait payer : 40 x 45 % d’impôt = 18 euros + 6,20 € de prélèvement sociaux, soit 24,20 €, soit un revenu net de 40 – 24,20 € = 15,80 €.

Conclusion

Donc, dans les deux cas, c’est mieux que 10 € du Livret A.
Pour mon amie, c’est 18,20 € de différence pour 1000 €. Il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
Pour nous qui gardons maximum 2000 € sur nos livrets, et qui avons de petits revenus donc de petits taux d’imposition, cela ne fait pas grosse différence. Mais si nous voulions garder pour x raison pendant un an 20000 € sur un livret , cela ferait 364 € de différence. C’est mieux. Cela pourrait m’arriver après tout si je deviens financièrement indépendant pour me protéger contre les crashs de la bourse qui dure en moyenne 2 ans. Je vivrais pendant deux ans de cet argent placé sur un livret (super sur) sans avoir à vendre d’actions à perte.

Voilà, la réponse à la question est donc : il faut faire le calcul :).

Sur le même thème :