Manuel d'écoomie

Petit cours d’économie (1)

Manuel d'écoomie

Manuel d’économie

C’est les vacances, donc un article un peu plus court que je mettais promis d’écrire en hommage à un cours d’économie que j’ai reçu une fois par Monsieur Patrick Mignard qui a soudainement révolutionné ma façon de voir le monde. Je voulais en faire profiter le plus de monde possible.  Ce raisonnement a changé m’a façon de penser mais je n’ai adhéré à aucune « boutique » 🙂 J’étais un humaniste rêveur, je suis devenu un humaniste pragmatiste en quelques heures. 🙂 Ceci est une première partie. La suite très bientôt.

(Vous pouvez retrouver des écrits de Mr Mignard  et ).

—————–

 » Imaginez que nous échouions sur une île déserte avec une trentaine d’autres personnes, hommes, femmes et enfants. Peu importe comment nous sommes arrivés là, par magie, par transport interdimensionnel, à la suite du naufrage d’un avion ou d’un bateau, façon Lost.
Donc, vous et moi sommes là sur la plage, tout le groupe, et ma foi, la température est agréable, l’eau est douce et tout ne va pas trop mal. Sauf que le soleil montant à l’horizon, tout le monde se retrouve avec une petite faim. Donc on se concerte, et certains partent explorer l’île pour voir si il y a quelque chose à manger, d’autres vont essayer de confectionner des récipients à partir de noix de coco pour récupérer de l’eau douce au ruisseau à côté, d’autres encore vont essayer de faire du feu etc… et après quelques heures, tout le monde partage un repas bien gagné.
Et les jours se passent ainsi. Sauf que l’organisation devient de plus en plus précise. Il commence à y avoir du stock de nourriture et des décisions doivent être prises.
Et là, cela se complique. Quel système de prise de décisions ? et quel système de gestion des denrées va t’on mettre en place ? et quels autres systèmes devra-t’on mettre en place pour optimiser…?

Il pourrait y avoir plusieurs possibilités

  • comme je suis pas trop con, et que je suis le plus vieux parmi nous, je me mets deux mecs balaises de mon côté et je décide de contrôler le stock de nourriture. Je constitue une équipe de chasseurs que je récompense en donnant plus de nourriture, et d’autres personnes vont servir les besoins de ces chasseurs tellement occupés à chasser qu’ils ont besoin de se reposer le reste du temps. Et moi, je me la coule douce.
  • ou alors, on peut décider de faire une assemblée démocratique, au premier sens du terme, où des groupes de personnes sont en charges tour à tour de prendre les décisions importantes pour le bien être de la communauté.
    -ou encore, on fait des groupes « d’experts » en différents domaines, et on fait des délégations, des petits groupes qui vont gérer certains domaines. Il y a aura par exemple un groupe « défense contre les prédateurs », « chasseurs », « éleveurs », « agriculture », « gestion de l’eau », etc..
  • ou encore, on pourrait  élire (mais comment ?) un président tous les ans et lui donner tous les pouvoirs.
  • ou remettre le devoir d’apaiser les conflits à un sage qui vit dans une case sacrée et à qui on ne peut mentir et lui demandé de trancher en cas de conflit ( système politiques des Dogons).
  • ou de se fier aux rêves pour prendre des décisions et gérer l’harmonie de la communauté. si, par exemple, lorsque je dors, je rêve que je fais du mal à quelqu’un, j’irai le voir le lendemain pour lui faire un cadeau (apparemment ce système existait dans certaines tribus en Malaysie (voir l’Encyclopédie du savoir relatif et absolu dans « Les fourmis » de Bertrand Werber)
  • ou …

Conclusion

  • Ce petit exercice m’a appris plusieurs choses ;
  • qu’il n’y a pas d’ordre naturel des choses, de loi naturelle du marché et de la concurrence et autres stupidités similaires. Ce sont des inventions de certains hommes. Les rapports économiques sont le reflet des rapports politiques. Il y a des systèmes plus efficaces que d’autres mais seulement au regard des objectifs fixés. Après tout, on pourrait décider de tout sans limites.
  • que les systèmes économiques et politiques possibles sont infinis.
  • que ce qui compte est de savoir dans quel société (économique et politique) on veut vivre, le reste, c’est de l’enfumage.
    Voilà, ça, c’est dit

Ok, j’ai parlé beaucoup de théorie, la prochaine fois je parlerai pratique pour illustrer mon propos.

Sur le même thème :