LE CONCEPT !

Indépendance financière

Libre comme Libre ou comment atteindre l’indépendance financière

Comment atteindre l’indépendance financière ?

Atteindre l’ indépendance financière est relativement simple quand on y pense.  Il suffit de faire suffisamment d’économies pour faire une surplus de cash dans votre budget et de l’investir intelligemment. On peut accélérer le processus en augmentant ses revenus.

Trouver ses passions

Bon, une fois dit tout cela, il faut savoir pourquoi on le fait. A mon avis, il faut avoir ou connaître ses passions, ce qui nous motive dans la vie, ce que à quoi l’on voudrait consacrer plus de temps et d’argent, ce qui fait qu’on est en accord avec nous-mêmes (pourquoi-suivre-ses-passionsode-au-voyagesuivre-ses-passions-2)

Il faut savoir aussi pourquoi on ne veut plus dépendre d’un salaire ou d’une activité professionnelle pour survivre (ce-que-je-reproche-au-monde-du-travail, ce-que-je-reproche-au-monde-du-travail-2) et quelles sont les perspectives actuelles (quelles-perspectives-de-retraite).

Il faut être très clair sur ce qu’on veut (argent-ne-fait-pas-le-bonheurdes-rats-du-sucre-et-de-la-cocaine) et bien regarder et savoir répondre à toutes les objections entendues autour de nous (à-propos-des-objections-entendues-ca-et-la).

Ensuite il faut se mettre à l’ouvrage

Faire des économies

Il y a plusieurs objections sur la capacité de faire suffisamment d’économies (une fois qu’on a atteint un certain niveau de revenus) pour atteindre l’ indépendance financière. Ces objections sont fondées d’ailleurs. Parmi elles, j’entends :
– « les salaires n’ont pas augmenté depuis des années, par contre les coûts du logement, de l’essence, de la santé ont augmenté, rognant notre capacité à faire des économies »
–  » les salaires en France sont bas comparés aux salaires dans les autres pays développés, et notamment les USA d’où ce mouvement d’indépendance financière est originaire. »
– « Nous croulons sous les impôts et donc, il ne reste plus rien pour investir pour le futur ».
–  » je ne veux pas sacrifier l’éducation de mes enfants ».
Je ne vais répondre point par point mais il y a des exemples connus et documentés de personnes avec très peu de revenus (moins que le seuil de pauvreté) ou avec une famille très nombreuses (plus de 5 enfants) qui ont atteint l’indépendance financière relativement rapidement (5 ans pour le premier, 15 ans pour ledeuxième) tout ayant une vie très riche.

Pour moi, ce qui m’a convaincu a été de regarder franchement la façon dont nous vivons et la comparer avec la façon dont nous vivions il y a quelques années ou avec la façon dont la classe moyenne dans d’autres pays un peu moins développés que nous, vit actuellement. (à-quoi-sert-etre-riche)
Nous faisons pleins de choses aujourd’hui que nous n’aurions même pas rêvé de faire il y a quelques années. Dans mon cas, je pense au nombre de voyages que j’ai pu entreprendre mais aussi au type d’équipements que je possède (ordinateur, appareil photo, maison, lit, vélo).
Pour d’autres personnes, je conseillerai dans un premier temps de regarder la vie qu’ils mènent maintenant et comparer avec la vie que leurs parents menaient quand ils étaient enfants.
Il faut faire le compte précisément : quel type de voiture était conduite, quel téléviseur, quel appareil photo (un chacun ou un pour la famille ?), téléphone portable ? etc.. Ensuite on peut comparer avec le niveau de bonheur que leurs parents expérimentaient. Est ce que cela a changé ? et pourquoi ?

J’ai fait ces réfléxions et pour moi, il n’y a pas photo. L’amélioration des équipements (qui coûtent très chers individuellement mais aussi collectivement sur la planète) n’a en rien changé mon expérience de bonheur ou de malheur. J’ai été aussi heureux le jour ou je me suis acheté mon premier radio-cassette que le jour où j’ai possédé un iPod. De même avec ma première voiture (une Renault 14 S de 1973 acheté en 1987), que quand j’ai acheté ma Yaris après être resté presque un an sans voiture. J’ai des exemples à la pelle pour tout type de biens et toutes les époques :).

Une fois qu’on a dit cela, on comprend qu’une solution est d’éliminer le superflux et de savoir dire assez (your-money-or-your-life-1) . Est ce que j’ai vraiment besoin d’un iPhone 5S ou 5C ou un Samsung à 20 € fera l’affaire ? Est ce j’ai besoin d’un 4X4 comme si je vivais dans la jungle ou d’une Yaris. Est-ce que j’ai besoin d’une voiture neuve ou une d’occasion sera plus économique pour le même service (m’emmener faire des courses, en vacances une fois par an et chez des amis). Est-ce que j’ai besoin d’un T2, T3, T4 ? Une maison loin du centre ou près de mon travail ?

Pour certains il faudra apprendre à faire la différence entre besoin et envie. Et puis, on peut prendre de nouvelles habitudes : faire du vélo (economies-realisees-par-le-velo), utiliser les transports en commun, la bibliothèque municipale, un thermos de café, une « gamelle » pour ses repas du midi….

Il faut savoir que :

  • Une économie hebdomadaire de 10 euros revient à 10 X 752 = 7520 € d’économie en 10 ans
  • Une économie mensuelle de 50 euros revient à 50 X 173 = 8650 € d’économie en 10 ans

Cela revient essentiellement à se poser la question : qu’est ce qui est vraiment important pour moi ? Ce que j’ai ? Où ce que je n’ai pas ? Des choses ou du temps ?
En appliquant ces principes, je suis relativement certain qu’on peut dégager des marges de financement. Si on mets de côté sa mauvaise estime de soi qui nous pousse à en faire des tonnes, si on mets en place quelques bonnes habitudes, alors le muscle de la frugalité va se développer et l’ indépendance financière devient inexorable.

Investir intelligemment

Il y a plusieurs chemins possibles (quelle-strategie-pour-fructifier-son-epargne-123) etc. Il y a les produits bancaires (les livrets, OCPV, assurance-vie, PERP etc), l’immobilier (en non-meublé, en meublé, les garages etc..) et puis il y a la bourse (petit-guide-pour-debutant-pour-acheter-des-produits-boursiers) . Il existe dans chacune de ces catégories des choses qui sont compliquées et qui demandent des compétences et du temps. Mais il existe dans chaque catégorie des produits simples et qui ne demandent pas de temps, ni de compétences particulières.

Combien de temps pour y arriver ?

Cela dépend surtout de votre ratio ou taux d’économie par rapport à vos revenus et par rapport surtout à votre niveau de vie une fois indépendant.

Ce premier tableau donne une première vision (merci à MisterMoneyMustache).

% d’économie Années avant IF
5 66
10 51
15 43
20 37
25 32
30 28
35 25
40 22
45 19
50 17
55 14,5
60 12,5
65 10,5
70 8,5
75 7
80 5
85 4
90 Moins de 3
95 Moins de 2
100 Zéro

C’est pour cela que je fais très attention à mon taux d’économie et que je le mesure chaque mois.

Augmenter ses revenus

Souvent on dit qu’il y a deux sortes de personnes en matière de finance. Il y a les dépensiers et les économes (spenders and savers). Les dépensiers cherchent toujours à gagner plus d’argent (pour pouvoir en dépenser plus) et les économes cherchent toujours à dépenser moins.
Pour atteindre l’indépendance financière, je crois qu’il est sage de d’abord prendre soin de ses dépenses avant de chercher à augmenter ses revenus (comment-augmenter-mes-revenus) Sinon, les revenus générés seront dépensés avant pu être investis.

Conclusion

Voilà un aperçu de ma méthode. Les économies réalisées au début ont l’air dérisoires, mais il ne faut pas oublier qu’elles s’accumulent et viennent à représenter de grosses sommes au bout de quelques années, les petites rivières font des grands fleuves. En tout cas, j’enregistre mes progrès là (bilan).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *