vélo Giant - TCX-SLR-1_RT

Economies réalisées en 2013 (3) : vélo

Fin 2012, j’ai acheté un vélo.

Ou plutôt non, j’ai investi dans un vélo. Car pour moi, la somme était assez importante, et j’espérais avoir un retour sur investissement en du plaisir et du côté pratique de cette machine.
Jusqu’à présent, j’avais un VTT qu’un bon ami m’avait donné. C’était un machine Decathlon, bon marché, assez robuste, facile à entretenir mais qui avait aussi quelques défauts (lourd, pas très « roulant », pas très confortable).
Mr Money Mustache (encore lui) écrit beaucoup sur la nécessité d’avoir un vélo et de l’utiliser.

Bien sûr, il faut faire une adaptation culturelle de ses articles. Les Américains ne font pas de vélo, à part les sportifs et quelques habitants de quelques villes « bike friendly » (ex Portland).Nous sommes un peu dans la moyenne entre les USA et les Pays-Bas où tout le monde ou presque a un vélo (et l’utilise). En France, il me semble que beaucoup d’entre nous ont un vélo, mais qu’il reste le plus souvent rangé parce que l’on a toujours une excuse.

Le vélo est pourtant un moyen de transport très économique et qui a aussi des bénéfices sur le plan santén en tout cas plus que la voiture et parfois plus que les transports en commun.

Ce que propose MMM est de considérer le vélo comme le premier moyen de transport.
Cela implique quelques adaptations et la première est d’avoir un vrai vélo, qui nous permet d’aller par tous les temps, partout, quelque soit notre envie ou notre état de fatigue.

J’habite à 5 km de mon travail, je peux y aller en métro ou en vélo. Mais il y a une belle côte et parfois il pleut, donc dans le passé j’avais souvent trouvé des excuses pour ne pas prendre le vélo.

Après quelques recherches sur internet ( et  et ailleurs) et auprès d’autres cyclistes, j’ai cherché un VTC avec roues de 27 pouces (pour être « roulant », contre 25″ du VTT) avec beaucoup de vitesses (car parfois je suis fatigué et il y a des côtes ou j’habite) et avec un guidon large pour le confort de position et favoriser la respiration.
Pour 500 euros, j’ai acheté un Giant chez eux. Ils m’ont offert un cadenas, repris mon ancien vélo, et j’ai pris une assurance.
Puis j’ai acheté un poncho, ici, qui couvre le guidon et que je maintien contre le vent avec des harnais et des guêtres, .  qu’il pleuve, qu’il vente, je suis toujours sec quand j’arrive, c’est incroyable. J’avais déjà un casque, des gants et un bonnet. Coût total 550 euros. Et l’expérience de la conduite est simplement géniale, grosse différence avec le VTT de chez Déca, un peu comme quand je suis passé de la 205 Diesel de 1991 à une Toyata Yaris 2004 :).

Quel est le bilan après un an ?

– coût total de 550 euros + 30 de révision annuelle = 580 la première année.
– 45 euros par mois en moyenne sur les transports en commun soit 540 euros.
– meilleure forme physique.
– un vrai plaisir à doubler tout le monde coincé dans les traffics, et à ne pas attendre le métro et le bus. un vrai plaisir à être indépendant.
–  Quand je ne fais pas de vélo par exemple, parce que je suis en vacances par exemple, ou en formation, mon vélo me manque. C’est bizarre à admettre d’ailleurs. Un peu comme quand on rentre de vacances et qu’on est content de retrouvé sa maison, moi, je suis content de retrouver mon vélo.
Donc en un an, j’ai pratiquement remboursé mon investissement et je compte faire des économies à partir de maintenant. et en admettant que l’entretien de mon vélo me coûte 50 euros par an (je n’ai pas repris d’assurance). J’économiserais environ 41 euros par mois soit 7 093 € d’économie d’après la fameuse règle de calcul de MMM sur les 10 prochaines années. Et en plus je vivrais plus longtemps (peut-être :).

Sur le même thème :