Maison à Arles

Comment prendre de bonnes habitudes

Dit comme cela, on est sûr à 100% de ne pas y arriver. Car il y a deux problèmes dans le changement d’une habitude, d’abord il faut définir le but. Ensuite il fait définir une méthode pour arriver à ce but. Le but et la méthode peuvent être source d’échecs.

Pour expliquer comment j’arrive à implémenter de nouvelles habitudes avec le temps, je vais m’inspirer d’articles de James Clear et d’autres qui écrit un blog principalement sur ce sujet. Et je m’appuierai aussi sur ma propre expérience.

Définir le but :

C’est là pour mois le nœud du problème. Je suis quelqu’un de très compétitif (goal orientated en anglais) et j’adore définir des buts. Mais j’ai fait beaucoup d’erreurs et mes échecs ont été bien plus consistant que mes réussites. Je ne suis pas le seul j’en ai peur. Il y a même des stratégies pour définir un but. Un « bon » but devrait être mesurable, raisonnable, précis et inscrit dans le temps. Par exemple, un « bon » but est perdre 2 kilos avant la Noël.

Sauf que c’est nul. Parce que ce n’est pas le vrai but. Le vrai but est de perdre des kilos en trop qui sont signes de mauvaise santé, et de plutôt être en bonne santé, d’avoir une alimentation saine qui permet de rester en bonne santé et garder un poids de forme.

Donc, le but n’est pas d’atteindre un chiffre ou un état, le but est de faire ce qu’il faut pour un jour arriver à ce chiffre.

Mais il faut oublier ce chiffre ou cet état pendant la durée du chemin. Le but n’est pas d’apprendre à méditer mais de méditer. Le but n’est pas de perdre des kilos mais de devenir quelqu’un qui mange sainement, pour atteindre  dans un deuxième temps mon poids de forme et le garder.

Quel méthode choisir ?

Donc la méthode à choisir est de faire quelque chose qui permet d’aller dans le sens où on veut aller et de répéter ce comportement afin de finalement changer qui on est, ne plus poursuivre un but, mais de changer son comportement, de changer qui on est par notre comportement.

– Pour perdre du poids : la méthode serait de commencer par manger plus de légumes pour améliorer ma santé.
– Apprendre à méditer : le faire sans interruption, méditer tous les jours. L’idée n’est pas de devenir quelqu’un qui sait méditer, mais quelqu’un qui médite.
– faire baisser mon taux de cholestérol : marcher tous les jours. L’idée n’est pas d’avoir un taux de cholestérol plus bas mais de marcher. ( Les études montrent qu’une demi-heure de marche par jour fait baisser le cholestérol autant qu’une statine)
-avoir un blog qui trouve son audience : écrire un article toutes les semaines. Pas forcément toujours des super articles. Mais à force d’écrire, la qualité de l’écriture s’améliore, et l’audience grandit etc.

On jugera de la réussite pas au chiffres mais grâce à son comportement. Du coup, c’est plus facile de réussir et moins facile d’échouer, non ?

Comment implémenter cette méthode ?

Il faut créer l’habitude en commençant très très petit. Vous voulez faire des pompes ? Commencez par faire une pompe tous les jours. Oui, j’ai dit une seule pompe. Il faut que ce soit suffisamment petit pour ne pas pouvoir dire non. Personne ne peut refuser de faire une pompe parce qu’on est trop fatigué ou qu’on a pas le temps. Apprendre à méditer ? commencer par méditer pendant 3 respirations tous les jours ou une minute. Manger mieux ? Inclure une ration de légumes de plus par jour. Marcher tous les jours : commencer par faire le tour du pâté maison ( 3 mn ).

Il faut commencer une habitude en l’ancrant dans le temps, trouver une action repère que l’on fait tous les jours et s’appuyer sur cela pour démarrer la nouvelle habitude.

– Quand je sors de la salle de bain le matin, je vais méditer pendant une minute.
– Après mettre brosser les dents le matin, je fais une pompe.
– Dans mon repas du midi, j’inclus un légume ou un fruit.
– après mon repas du midi, je sors faire le tour du pâté de maison. Ou après le repas du soir.

Ce qui est sûr est que je me brosse les dents tous les matins, donc je pourrai faire une pompe après. Actuellement, je fais du tai chi chaque matin. Je commence après avoir mis la bouilloire en route. C’est maintenant une sorte de réflexe pavlovien, je commence mes exercices de tai chi tous les matins une fois la bouilloire en route. C’est aussi simple que cela.

Il faut tenir ces contraintes suffisamment longtemps pour créer l’habitude. Puis on pourra étendre la durée, l’intensité petit à petit. Au début, au milieu et à la fin il est important de ne pas louper une occurrence. Si on loupe un jour, il est important de ne pas louper le prochain, sinon on repart (presque) à zéro dans le processus. Pour être sur de ne pas louper une occurrence par jour, je me crée souvent deux opportunités. Par exemple, je veux méditer tout les jours, alors, j’essaie de méditer deux fois par jour, une fois quand je sors de la salle de bain le matin, et une fois quand je sors de la salle de bain le soir. Facile ! Si un soir, on est de sortie, et je rentre trop fatigué, ce n’est pas grave, consciemment je déciderai de ne pas méditer car j’aurais déjà méditer le matin. Si je me lève en retard un matin, ce n’est pas grave, je méditerai le soir.

Combien de temps faut-il pour créer une habitude.

Certaines recherches semblent avoir pointées vers 21 jours, mais cela est plus subtil et cela peut varier. Je dirais 10 jours au minimum, et un mois parfois. Attention, cela ne veut pas dire qu’une fois passée ce temps, on ne pourra plus laisser tomber. Malheureusement si. Il faut être vigilant. Mais cela devient plus facile. Et on crée une routine. Et surtout, si on apprécie cette routine, si on ne la voit pas comme une obligation mais comme un plaisir, alors cela peut devenir un moment très agréable et attendu de la journée. Il m’est arrivé de me coucher progressivement plus tôt le soir, pour pouvoir méditer plus longtemps le matin. Je vais même changer ce que je mange la veille au soir ou faire attention. Cela montre qu’une habitude bien ancrée change d’autres aspects de notre vie. Cela peut faire ricochet.

Un dernier conseil. N’essayer pas de prendre plusieurs nouvelles habitudes en même temps. Soyez patient. En quelques mois, vous pourrez révolutionner votre quotidien si vous le souhaitez mais pas en une semaine, ou parce que vous l’aurez décidé un soir.

Un dernier commentaire. J’ai réussi à implémenter plusieurs « bonnes » habitudes chaque matin. Mon problème est que j’ai du mal à consacrer tout le temps que je souhaiterais à ces pratiques (Tai chi, méditation). Donc, je me retrouve avec trois solutions. Soit me lever plus tôt mais il faudrait que je me couche plus tôt, et cela dépend pas que de moi. Soit arriver plus tard au travail, soit transférer ces pratiques à un autre moment de la journée. Pour l’instant, c’est la deuxième option que j’essaie d’appliquer.

Merci à James Clear, Leo Babauta (Zen Habits), Joshua Fields Millburn (The Minimalists)

Sur le même thème :