Commercial Street - Bengalore

Comment choisir un ETF ou fond indiciel côté

 Dans des articles précédents (, série de 3 articles,  et  par exemple), j’ai parlé de ma stratégie d’investissement. Pour résumer, je voulais investir pour le long terme, quelque chose de relativement rentable, relativement sûr, et qui ne prenne pas beaucoup de mon temps.

J’en étais arrivé à la conclusion d’acheter des fonds indiciels ou fonds indexés. J’avais suivi les conseils de jlcollinsh et j’ai acheté un ETF chez Vanguard.

Dans cet article, je vais revenir sur les avantages d’un ETF comme type d’investissement, et les critères auquel doit répondre un bon ETF.

Qu’est ce qu’un fond indiciel ?

Je commence par le début, de quoi parle t’on ?

D’après Widipédia, « Un fond indiciel est un fonds de placement dont la valeur est maintenue conformément à un indice boursier précis (par exemple le CAC 40). La gestion passive de tels fonds entraîne des frais de gestion généralement moins élevés (moins de 1 %)« 

Un peu plus loin il est précisé « Les indices boursiers mesurent la performance globale de la bourse. » Ok, une fois qu’on a compris cela, il faut déterminer quel indice boursier on veut que le fond indiciel suive, soit le CAC 40 (les 40 plus grosses entreprises cotées sur la bourse de Paris), ou le FTSE 100 (pour la marché de Londres), ou le S&P 500 au USA ou d’autres encore. Il existe un tas d’indice représentant un tas de marché ou parfois plusieurs marchés à la fois.

Les fonds indiciels ont tous les avantages que j’ai indiqué plus haut. Mais, ils ne sont relativement sûrs que si on pense investir, et non pas spéculer, c’est à dire en pensant sur le long terme. Il faut aussi que l’indice suivit soit suffisamment diversifié. Par exemple, le CAC 40 n’est absolument pas un indice à suivre. D’abord parce que sa performance est faible depuis les années 70 (et je ne vois de raison pour cela change) et parce qu’il n’est pas suffisamment diversifié (40 entreprises sur le marché français, on ne fait pas beaucoup moins diversifié que ça).

Qu’est ce qu’un fond indiciel coté ?

J’avais expliqué par ailleurs qu’il y a plusieurs moyens d’acheter des fonds indiciels. On peut par exemple acheter une partie du fond lui-même, mais le ticket entrant est souvent très cher, entre 3000 $ et 10 000 $ et les acheter est souvent un acte compliqué (par fax ou par courrier au lieu d’un clic depuis un ordinateur). Mais on peut aussi acheté un fond indiciel sous forme de ETF (Exchange Traded Fund, ou fond indiciel côté) qui ont des mises de départ minimum (moins de 100 € souvent) et qui sont d’un accès facile (on peut les acheter de n’importe où, sur internet par exemple)

Quels critères pour choisir un ETF ?

Il y a des milliers d’ETF, mais il y a quelques critères supplémentaires qui peuvent éviter de faire une erreur.

Il y a deux dangers : une rentabilité que ne soit pas celle attendue au final et que l’ETF disparaisse parce qu’il n’y a pas assez de monde intéressé. Donc il faut vérifier deux critères.

Coûts : Il est impossible de savoir la rentabilité de l’action à l’avance mais on connaît ses coûts. Donc il faut bien regarder les coûts de gestion de ces fonds cotés, qui peuvent varier grandement. Pour moi, au-dessus de 0,25 % de frais de gestion par an, je passe mon chemin.

Diversification : Il faut un ETF qui ne soit pas une niche mais qui puisse avoir une base très très large. Je préfère posséder un ETF suffisamment diversifié plutôt que plusieurs ETF de niches. C’est le principe de l’ETF. Pourtant on trouve des ETF de niches, ou par secteurs. Il existe par ETF qui côte des entreprises qui vendent du matériel médical par exemple. Je préfère une base large pour répartir les risques. Si j’achète un ETF qui couvre des entreprises dans le monde entier, je prends moins de risque qu’un ETF national. Actuellement, ING propose l’ETF qui suit le cote du CAC 40. Cela me paraît aussi une niche 🙂

Volume : Enfin, il faut qu’il soit d’une taille critique et suffisamment populaire pour qu’il ne risque pas de disparaître, ce qui entraînerait des frais supplémentaires. On peut trouver facilement le classements des ETF  sur internet par taille.

Donc il faut faire un peu de recherches pour trouver chaussures à son pied. Ce site, par exemple, peut permettre de faire quelques recherches

D’après le Financial Times, ETF sont les produits financiers qui ont la plus forte croissance en 2014. Vanguard serait la plus grosse boîte avec des frais de gestion toujours plus bas. Une autre boîte que je n’ai pas eu le temps de regarder est BlackRock qui a eu la plus forte croissance

Mon choix pour le moment

Donc j’ai choisi un ETF chez Vanguard surtout parce que j’ai suivi les conseils qui paraissaient raisonnables de jlcollinsh. Vanguard est le leader dans ces produits, c’est même les inventeurs ou plutôt Jack Bogle, le fondateur de Vanguard. Sa philosophie se résume ainsi :

  • Choisir un fond indiciel à bas coût de gestion
  • Ne pas surestimer les performances passées
  • Utiliser les performances passées pour déterminer la consistence et le risque
  • N’acheter pas un grand nombre de fonds
  • Acheter un fond et le garder

Pour l’instant, j’ai acheté le Vanguard Total Stock Market ETF (VTI), un des fond les plus populaire (et qui existe et à un coût de gestion imbattable ( 0,05 %) et bien m’en a pris jusqu’à présent. Le rendement de l’année 2014 a été de 14,01 %.

J’envisage l’année prochain d’acheter du Vanguard Mega Cap Growth ETF (MGK) avec des frais de gestion de (0,11 %).

Avertissement : comme tout ce qu’il y a dans ce blog, cela ne représente que mes opinions personnelles que je partage sur la place publique. Vous êtes seuls responsables de vos choix.

Sur le même thème :

3 commentaires

    1. Bonjour Vince,
      J’ai acheté mes ETF sur internet par l’intermédiaire de ma banque (ING) qui prend très peu de frais comparé à tout ce que j’ai vu ailleurs. J’ai écris un article qui essaie de répondre à cette question :
      cela devrait te donner une indication. Si tu as besoin d’autres précisions, n’hésite pas 🙂

  1. Bonjour,
    En avril dernier, j’ai fait le choix de vendre mes fonds gérés activement et de les remplacer par deux lignes seulements. Périodiquement, j’achète du VTI et du VXUS. La phase epargne devrait durer 22 ans, les dividendes sont investis dans les mêmes trackers, puis à mi parcours les dividendes serviront à acheter du BND et BNDX.
    Mon objectif est de composer le portefeuille final suivant :
    VTI : 33,5 %
    VXUS : 33,5 %
    BND : 12,5 %
    BNDX : 12,5 %
    Au cours de la phase consommation je me verserai une rente qui sera composée des dividendes non réinvestis ainsi que de la vente d’une partie des ETF ( 2 % du portefeuille totale ). Pour conserver, voir augmenter l’épargne, au cours de la phase baissière des marchés financiers, seuls les ETF Bond seront vendus.

Les commentaires sont fermés.