Canal du Midi

Comment atteindre l’indépendance financière ?

Canal du Midi

Canal du Midi

Atteindre l’indépendance financière est relativement simple quand on y pense.  Il suffit de faire suffisamment d’économies pour faire une surplus de cash dans votre budget et de l’investir intelligemment. On peut accélérer le processus en augmentant ses revenus.

Une fois qu’on a dit ça, il faut regarder les détails. C’est ce que je me propose de regarder aujourd’hui.
Beaucoup de gens pensent que c’est impossible, ou trop difficile et pleins d’autres choses encore, donc je vais essayer de démontrer que ce n’est pas si compliqué, ni difficile que ça. J’ai déjà traité une fois les problèmes de « sacrifices » et de « privation », tous les objections d’ordre psychologique dans d’autres articles donc je parlerai aujourd’hui que de chiffres.

Faire des économies

Il y a plusieurs objections sur la capacité de faire des économies (une fois qu’on a atteint un certain niveau de revenus). Ces objections sont fondées d’ailleurs. Parmi elles, j’entends :
– « les salaires n’ont pas augmenté depuis des années, par contre les coûts du logement, de l’essence, de la santé ont augmenté, rognant notre capacité à faire des économies »
–  » les salaires en France sont bas comparés aux salaires dans les autres pays développés, et notamment les USA d’où ce mouvement d’indépendance financière est originaire. »
– « Nous croulons sous les impôts et donc, il ne reste plus rien pour investir pour le futur ».
–  » je ne veux pas sacrifier l’éducation de mes enfants ».
Je ne vais répondre point par point mais il y a des exemples connus et documentés de personnes avec très peu de revenus (moins que le seuil de pauvreté) ou avec une famille très nombreuses (plus de 5 enfants) qui ont atteint l’indépendance financière relativement rapidement (5 ans pour le premier, 15 ans pour le deuxième) tout ayant une vie très riche.

Pour moi, ce qui m’a convaincu a été de regarder franchement la façon dont nous vivons et la comparer avec la façon dont nous vivions il y a quelques années ou avec la façon dont la classe moyenne dans d’autres pays un peu moins développés que nous, vit actuellement.
Nous faisons pleins de choses aujourd’hui que nous n’aurions même pas rêvé de faire il y a quelques années. Dans mon cas, je pense au nombre de voyages que j’ai pu entreprendre mais aussi au type d’équipements que je possède (ordinateur, appareil photo, maison, lit, vélo).
Pour d’autres personnes, je conseillerai dans un premier temps de regarder la vie qu’ils mènent maintenant et comparer avec la vie que leurs parents menaient quand ils étaient enfants.
Il faut faire le compte précisément. Quel type de voiture était conduite, quel téléviseur, quel appareil photo (un chacun ou un pour la famille ?), téléphone portable ? etc.. Ensuite on peut comparer avec le niveau de bonheur que leurs parents expérimentaient. Est ce que cela a changé ? et pourquoi ?

J’ai fait ces réfléxions et pour moi, il n’y a pas photo. L’amélioration des équipements (qui coûtent très chers individuellement mais aussi collectivement sur la planète) n’a en rien changé à mon expérience de bonheur ou de malheur. J’ai été aussi heureux le jour ou je me suis acheté mon premier radio-cassette que le jour où j’ai possédé un iPod. De même avec ma première voiture (une Renault 14 S de 1973 acheté en 1987), que quand j’ai acheté ma Yaris après être resté presque un an sans voiture. J’ai des exemples à la pelle pour tout type de biens et toutes les époques :).

Une fois qu’on a dit cela, on comprend qu’une solution est d’éliminer le superflux et de savoir dire « assez« . Est ce que j’ai vraiment besoin d’un iPhone 5S ou 5C ou un Samsung à 20 € fera l’affaire ? Est ce j’ai besoin d’un 4X4 comme si je vivais dans la jungle ou d’une Yaris. Est-ce que j’ai besoin d’une voiture neuve ou une d’occasion sera plus économique pour le même service (m’emmener faire des courses, en vacances une fois par an et chez des amis). Est-ce que j’ai besoin d’un T2, T3, T4 ? Une maison loin du centre ou près de mon travail ?

Pour certains il faudra apprendre à faire la différence entre besoin et envie. Et puis, on peut prendre de nouvelles habitudes : faire du vélo, utiliser les transports en commun, la bibliothèque municipale, un thermos de café, une « gamelle » pour ses repas du midi….

Il faut savoir que :

  • Une économie hebdomadaire de 10 euros revient à 10 X 752 = 7520 € d’économie en 10 ans
  • Une économie mensuelle de 50 euros revient à 50 X 173 = 8650 € d’économie en 10 ans

Cela revient essentiellement à se poser la question : qu’est ce qui est vraiment important pour moi ? Ce que j’ai ? Où ce que je n’ai pas ? Des choses ou du temps ?
En appliquant ces principes, je suis relativement certain qu’on peut dégager des marges de financement. Si on mets de côté sa mauvaise estime de soi qui nous pousse à en faire des tonnes, si on mets en place quelques bonnes habitudes, alors le muscle de la frugalité va se développer 🙂

Le coût des impôts

Je ne partage pas l’argument du salaire bas des Français et du coûts des charges et des impôts.

Il faut savoir qu’à la frontière franco-allemande, les allemands viennent vivre en France car on y paie moins d’impôts !

J’ai vécu en Angleterre pendant 10 ans à l’époque de John Majors (successeur de Thatcher), je vais régulièrement visiter ma belle-famille aux USA. Ce sont deux pays qui prélèvent relativement peu d’impôts comparé au notre.

Dans le premier, j’ai régulièrement entendu les Anglais se plaindre de l’état de leurs services publiques (hôpitaux, école) et de leurs routes. Pas tant de notre « modèle » social , d’ailleurs. Ils disaient « certes, en Angleterre, on paie moins d’impôt que vous, mais on ne sait pas pourquoi on en paie, rien ne marche ».

Dans le deuxième, certes les impôts sont bas (mais les Américains se plaignent encore qu’ils sont trop haut), et les salaires nets sont plus élevés. Mais cela à un coût en dollars réel : que diriez vous de payer 1600 dollars par mois par enfant pour aller en crèche ? et 1500 dollars de mutuelle par mois pour votre famille sans avoir toujours le niveau de soins que l’on a ici (parce que certains diagnostic coûtent cher et il faut l’autorisation du médecin de la mutuelle pour pouvoir faire une échographie ou scanner) ? 15 jours de vacances par an, cela vous dit ? et je pourrais continuer cette fois sur le modèle social…

Comme je l’ai dit, les priorités économiques correspondent à des intentions politiques, pas à des lois naturelles et obligatoires. Donc il faut bien comparer et savoir de quel type de société on recherche.

Donc, pour résumé, si vous avez lu jusqu’à ici, je crois qu’il est possible de sortir des marges de notre niveau de vie, qui n’a jamais été aussi important de toute notre histoire.

Investir intelligemment

Il y a plusieurs chemins possibles et j’en ai parlé précédemment. Selon vos compétences, votre tempérament, votre stratégie etc. Il y a les produits bancaires (les livrets, OCPV, assurance-vie, PERP etc), l’immobilier (en non-meublé, en meublé, les garages etc..) et puis il y a la bourse. Il existe dans chacune de ces catégories des choses qui sont compliquées et qui demandent des compétences et du temps. Mais il existe dans chaque catégorie des produits simples et qui ne demandent pas de temps, ni de compétences particulières.

Combien de temps pour y arriver ?

Cela dépend surtout de votre ratio ou taux d’économie par rapport à vos revenus et par rapport surtout à votre niveau de vie une fois indépendant.

Ce premier tableau donne une première vision (merci à MisterMoneyMustache).

% d’économie Années avant IF
5 66
10 51
15 43
20 37
25 32
30 28
35 25
40 22
45 19
50 17
55 14,5
60 12,5
65 10,5
70 8,5
75 7
80 5
85 4
90 Moins de 3
95 Moins de 2
100 Zéro

C’est pour cela que je fais très attention à mon taux d’économie et que je le mesure chaque mois.

Pour être plus précis, il existe des calculateurs en ligne, des tableaux plus ou moins complexes, et des programmes informatiques. Je ne suis pas tombé encore sur un programme accessible et adapté au contexte français. Alors je me suis fait des feuilles Excell. Mes règles de bon sens sont les suivantes :
– Je mise sur une rentabilité moyenne des investissement de 7 % par a sur du long terme, c’est à dire 10 ans au moins. (voyez si cela vous étonne)
– Une fois indépendant, on mise généralement sur un taux de retrait de 4 % par an pour prendre en compte inflation, crash boursier, impôts et prélèvements obligatoires.
Ce tableau peut vous donner une indication grossière, mais surtout il a le mérite de comprendre l’effet des intérêts cumulés (compound interest).

Augmenter ses revenus

Souvent on dit qu’il y a deux sortes de personnes en matière de finance. Il y a les dépensiers et les économes (spenders and savers). Les dépensiers cherchent toujours à gagner plus d’argent (pour pouvoir en dépenser plus) et les économes cherchent toujours à dépenser moins.
Pour atteindre l’indépendance financière, je crois qu’il est sage de d’abord prendre soin de ses dépenses avant de chercher à augmenter ses revenus. Sinon, les revenus générés seront dépensés avant pu être investis.

Conclusion

Voilà un aperçu de ma méthode. Les économies réalisées au début ont l’air dérisoires, mais il ne faut pas oublier qu’elles s’accumulent et viennent à représenter de grosses sommes au bout de quelques années, les petites rivières font des grands fleuves.

Sur le même thème :

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Le dernier point est plus intéressant quand on n’a pas de l’argent à épargner ni à investir. Il faut agir en augmentant ses revenus et Internet faire des miracles quand il s’agit ça.

    Une des solution est de travailler en freelance pour y arriver.

    1. C’est vrai un deuxième boulot est toujours une bonne solution, pas toujours facile dans un pays avec 4 millions de chômeurs. Freelance doit être une bonne alternative (ma femme travaille ainsi avec beaucoup de succès).

  2. Bonjour,

    «
    Une économie hebdomadaire de 10 euros revient à 10 X 752 = 7520 € d’économie en 10 ans
    Une économie mensuelle de 50 euros revient à 50 X 173 = 8650 € d’économie en 10 ans
    »

    Il y a combien de semaines et de mois dans une année ? (Oui je sais je suis taquin 😉 )

Les commentaires sont fermés.